Accueil > Actualité > Saison Rallyes 2009 > Rallye du Beaujolais

Rallye du Beaujolais

JPEG - 88.1 ko

Maxence a effectué une très belle course. Après la formalité du contrôle technique, les choses sérieuses commençaient pour nous à 11h57, plaques blanches obligent ! Petit prologue au départ de Villefranche sur Saône, suivi d’une courte spéciale. Max arrive à l’assistance avec un ralenti trop bas qui le fait caler et des pneus à peine chauds et non entamés sur les flancs. La mise en condition mentale se fait tranquillement.

Départ de la première boucle à deux spéciales, et le rythme monte, les temps commencent à tomber et se situent dans les 25 à 30ème place. J’ai le sourire au ravitaillement, la moto marche, Max est content et dit se faire plaisir, et les pneus sont entamés jusqu’au bout, ils commencent même à ’boulocher’, conséquence d’une somptueuse météo totalement imprévue sur les sites consultés !!

La moto repart (avec Max dessus, quand même) et nous décidons d’aller à un point spectaculaire du parcours, une épingle à 180° en première. Coup de chance, nous arrivons juste avant les premiers passages. Incontestablement, les dix premiers du classement sont sur une autre planète, tant du coté du matériel que du talent (ou de l’inconscience ?) et des reconnaissances.

JPEG - 78.4 ko

Passent ensuite les side-cars. Le spectacle est incroyable, avec les attelages entre 120 et 180 chevaux. Arrivent Bruno et Francky, sur le Café-racer/DJ. Très grande classe, un attelage hyper stable, une remise de gaz très rapide (ce V-twin est bluffant), du très très beau travail. Quelques bières après, j’entends arriver la Black Magic. Super, le freinage est terrible, délestage de la roue arrière, mise sur l’angle, le pied sorti, et une accélération !!!!!!!!!! Visiblement, l’ensemble commence à être dans le coup.

Descente rapide au parc d’assistance, c’est vraiment de tout repos. De l’essence, un coup de graisse sur la chaîne, et hop. Une vérification générale, et là, soucis. Plus de code phare, le commutateur de l’éclairage Xénon vient de lâcher. Petite séance électrique, pose d’une ampoule H4 et c’est reparti. Mais ce n’est pas plaisant, car Maxence est performant la nuit, et un éclairage au top est plutôt sympa.

C’est reparti pour la troisième et dernière boucle, nocturne. Le pilote adore ça et ses chronos varient peu de ceux de la journée, ça va payer au classement.

Retour au camion, parc fermé. Max est content de la boucle de nuit et repartirait bien pour une séance supplémentaire. Apparemment, ce n’est pas prévu. Nous changeons et partons aux résultats. Et la nuit a payé !

Vingt troisième au général, dix neuvième en Top Sport. Cela nous vaudra probablement de remonter en Elite pour le prochain rallye.

Rendez vous dans trois semaines pour le Rallye de l’Ain !