Accueil > Actualité > Saison Rallyes 2009 > Rallye des Garrigues

Rallye des Garrigues

Ca y est !!! Le baptême du feu est passé.

Maxence a commencé a rouler mercredi, mais les reconnaissances ont été interrompues dans la journée. Un concurrent a été victime d’un accident de la circulation, et les autorités administratives parlaient d’annuler le rallye. Après réunion, l’épreuve restera maintenue, avec quelques restrictions.

Jeudi, les reconnaissances sérieuses durent toute la journée, et une partie de la nuit, avec également le réglage des éclairages.

Vendredi matin, Maxence roule, et nous aussi, puisque Maryse et moi nous rendons sur l’épreuve. Arrivée a midi et aussitôt, un petit ’débriefing’.
La moto est très saine, plus maniable que prévu sur des routes dégradées, et le moteur pardonne tout, freinage puissant et contrôlable, le pilote est ravi.
Les pneus AVON lui conviennent parfaitement, sans surprises, en accord parfait avec la rigidité de la partie cycle. Il reste a régler l’amortisseur arrière, qui n’est pas a la fête avec ce terrain.
Nous faisons quelques essais de précontrainte du ressort, d’assiette et de freinage hydraulique.
Mais il est déjà l’heure du contrôle technique. La machine est impeccable et l’inspection est une simple formalité. La Black Magic est ensuite conduite au parc fermé et il ne reste plus qu’a attendre le samedi a 11H40.
A l’exception des 20 premiers du championnat 2008 (Max 26ème), les départs se font dans l’ordre d’inscription et nous portons le N°144.

JPEG - 63.2 ko

Crédits Photos, Dédé du Gaz et Sandrine

Samedi matin, nous partons de bonne heure sur un point spectaculaire du parcours routier pour voir quand même passer les concurrents et être de retour pour l’assistance.
Les side cars font le spectacle, l’attelage Café Racer/DJ de Francky bike and side impressionne par sa stabilité.
Arrive (tard) Maxence. Je regarde attentivement le travail de la moto sur cette route assez défoncée. Le freinage est très contrôlé, la moto reste stable, la mise sur l’angle vive, la réaccélération se fait plus tôt que les autres twins, la sortie de virage est coulée, très efficace. Toutes les qualités des VOXAN sont la, sublimées par la course. Retour au parc pour l’assistance. Rien a faire, de l’essence et c’est tout, la fiabilité ne se démentira pas du long de la course.
Tout l’après midi, nous suivons les chronos en spéciales, Maxence se tient autour de la vingt huitième place, dans des temps très réguliers. Je suis content de cette régularité et de cette place pour une première.
Assistance a nouveau avant la nuit, vérification de chaîne et des éclairages. Peu d’écart sur les temps, l’éclairage est bon, et la différence est de moins d’une seconde au kilomètre. Fin de course a deux heures du matin.

Dimanche, un réveil un peu tardif, et hop, rangement et retour en Auvergne.
Maxence et Sandrine restent pour la remise des prix. A la maison, je consulte les résultats définitifs sur internet.
Et je n’en crois pas mes yeux. Maxence, qui est très attentif a cela, n’a pris aucune pénalité sur le routier, il passe ainsi a la dix huitième place. C’est totalement inespéré.

Nous passons ainsi immédiatement dans la cour des grands, avec des départs serrés, les meilleurs horaires et les meilleures conditions de course.

Je vous met une photo du retour de la belle au bercail, d’autres suivront sous peu.

Rendez vous dans trois semaines au Rallye de la Sarthe, sur un terrain tout différent.

A bientôt,

Jivaro

info portfolio